Le retour du Made in France

Publié le 14/11/2015

  • 0
Les produits fabriqués en France sont de plus en plus en vogue à l'heure actuelle. De leur côté, les entreprises assurent les consommateurs que les produits qu'ils acquièrent n'ont pas été manufacturés ailleurs. Aujourd'hui encore, la population française se dit être prête à opter pour les produits tricolores.


Origine France : un concept important aux yeux de la population française

Les consommateurs français ont souvent attaché une grande importance au concept « Fabriqué en France ». C'était d'ailleurs l'un des thèmes de la présidentielle en 2012. La population française l'associe à des valeurs de qualité, mais aussi de sécurité d'utilisation du produit, du soutien à l'emploi et à l'économie et du respect de l'homme et de l'environnement. Cela a été démontré par de nombreuses études. L'étiquette « Origine France » sur un produit influe les décisions d'achats des consommateurs et apporte également une réelle valeur ajoutée au produit.

Aujourd'hui, la majorité des Français sont prêts à payer le prix fort pour consommer français. Certains d'entre eux estiment d'ailleurs qu'il s'agit d'un acte permettant de soutenir l'industrie de l'hexagone. Suite à l'appel du ministre du Redressement Productif en 2013, le made in France a été mis en avant dans le but d'inciter les consommateurs à opter pour des produits conçus en France. C'est aussi une manière d'encourager les entreprises à se réimplanter en France et ainsi maintenir la création d'emploi.

Certains magasins ont dédié des rayons à la mise en exergue du « Fabriqué en France » principalement pour les denrées alimentaires. Cependant, l'origine des produits constitue un problème pour les consommateurs puisque cela n'est pas toujours affiché clairement. Or, le logo mentionnant la provenance du produit est souvent perçu par les acheteurs comme allégation commerciale. Cela est supposé être un gage de traçabilité du produit et peut également être sanctionné par les services compétents.

palette made in france


Made in France : une stratégie pour séduire les industries

Porté par le volontarisme d'Arnaud Montebourg depuis 2012, le concept « Fabriqué en France » apparaît dans tous les médias et se fait un passage jusque dans les rayons des magasins. On se demande donc quelle sera la position du concept dans une production totalement mondialisée. Parmi les questions soulevées figure aussi la capacité des industriels à manufacturer français pour un prix concurrentiel.

Pour certains spécialistes qui ont étudié le concept, il s'agit d'une stratégie qui vise à reconquérir l'industrie française et à favoriser la renaissance des petites poches en France. Si le made in Germany est une fierté nationale chez les Allemands, pour l'hexagone, c'est différent. Il y a 25 ans, la France a abandonné la production industrielle et s'est tournée vers les produits étrangers. « Si les Allemands, les Coréens et les Américains sont fiers de leurs produits, les Français ont aussi intérêt à être fiers des produits français » affirme Robert Rochefort, économiste et ancien directeur du CREDOC.

raisins français


Acheter français : un acte civique

Les consommateurs français n'hésitent pas à payer plus cher pour un produit fabriqué sur le territoire national. Les entrepreneurs profitent de la fièvre médiatique pour promouvoir la production française. De nombreuses entreprises affirment même que produire dans l'hexagone constitue un bel argument en matière de marketing. Selon eux, acquérir un produit fabriqué en France coûte cher pour un Français, mais ce dernier s'assure ainsi de conserver le travail de son voisin et de préserver l'environnement.

En comparant trois marques françaises et trois marques étrangères œuvrant dans le domaine du textile, le FIMIF déduit en déduit qu'un produit manufacturé en France génère trois fois plus de travail qu'un produit importé. Un argument de taille pour encourager les consommateurs à privilégier les produits tricolores. Selon l'étude du CEPII, l'achat d'un produit fabriqué en France augmenterait les dépenses d'un ménage de 100 à 300 euros par mois. Il faut noter que le surcoût potentiel pour consommer français allant de 1270 à 3770 euros par ménage et par an.


Le made in France plébiscité à l'extérieur

Selon une étude réalisée par l'agence publicitaire CLM-BBDO en 2013, les consommateurs étrangers associent le concept « Fabriqué en France » à la qualité du produit. Ils sont même prêts à payer cher pour un produit de marque France. Bon nombre d'artisans et d'industriels continuent à entretenir cette image à présent. Cela se traduit par la qualité de leur travail. Concernant la technologie, l'hexagone semble manquer d'audace et avoir perdu du terrain.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire