Retour sur les Assises du Produire en France

Publié le 12/09/2016

  • 0
Les 8 et 9 septembre derniers ont eu lieu à Reims les 2ndes Assises du Produire en France. Au total, ce sont près de 450 chefs d’entreprises venus de tout l’Hexagone qui se sont réunis au Centre des Congrès pour discuter et partager des idées à propos de la défense des produits mais aussi des produits et des savoir-faire français.


La petite histoire

Sur une initiative d’Arnaud Montebourg et d’Yves Jégo, le forum que représentent les Assises du Produire en France pose la question : quels sont les produits qui sont encore fabriqués en France ?
Outre les classiques produits de luxe ou d’électroménager, est-il encore possible de vivre avec le « made in France » ?

Alors qu’il est possible de se laver les dents, de se laver, de s’habiller ou encore de manger français, il est plus difficile de trouver comment dormir ou comment conserver ses aliments avec un produit 100% français.

Ces Assises du Produire en France démontrent que les consommateurs français accordent une important de plus en plus importante à l’origine des produits qu’ils achètent au jour le jour. C’est pourquoi il est impératif de promouvoir mais aussi d’encourager les entrepreneurs, les dirigeants d’entreprises et les créateurs qui ont fait le choix de concentrer leur activité sur le 100% français, à l’instar de votre serviteur Made In France qui était présent à cet événement, bien évidemment.


Un créneau politique ?

En ces temps de pré-élection présidentielle, il est difficile pour les politiques de ne pas s’afficher en fervent défenseur de la fabrication industrielle à la française.

Chacun y est allé des a petite méthode pour évoquer les marchés publics réservés aux PME hexagonales, mais aussi pour parler de l’étiquetage des produits français, l’existence et la promotion des circuits courts ainsi qu’une petite pique à l’encontre l’Union européenne. :

  • Arnaud Montebourg : l’ancien ministre du Redressement productif est celui qui a ouvert le Grand Oral de ces 2ndes Assises du Produire en France, c’est la figure emblématique du Made in France. Il propose de réserver près de 80% de marchés publics aux PME françaises.
  • Cécile Duflot : la candidate à la primaire écologiste propose d’introduire la notion de « local » dès que cela est possible.
  • Bruno Le Maire : candidat chez les Républicains, il souhaite insister sur la notion de terroir et se concentrer sur l’étiquetage des produits français.
  • Marine Le Pen : candidate pour le FN, elle propose la vente de produits locaux à des tarifs non excessifs. D’autres candidats se sont engagés à veiller à produire français mais qu’en est-il concrètement ? 


Ne pas oublier le principal

Ce qui est ennuyeux, c’est qu’aucun candidat ne semble être parvenu, une fois encore, à se mettre la lace des entrepreneurs qui ont pris la décision de créer, de produite et de distribuer des produits 100% made in France.

Rappelons que l’important du Produire en France s’articule autour de 3 axes :
  • Aider les entreprises qui pratiquent et qui soutiennent la fabrication française (et qui créent des emplois par conséquent sur le territoire par conséquent)
  • Défendre les différents savoir-faire en France 
  • Mobilier la population en faveur d’un patriotisme industriel, tout du moins économique français.

Les mentions du genre « Made in France », « Fabriqué en France » ou encore « Origine France » ne sont pas du tout obligatoires, sauf pour certains produits dont le nombre est très limité comme le miel, l’huile d’olive et les fruits et légumes. Cette faiblesse peut induire le consommateur en erreur et ne participe pas au soutien du produire en France.

Le jeu des tables rondes pour la promotion en France entre entrepreneurs, experts et responsables institutionnels risque encore bien de se prolonger dans les mois et les années à venir.

Quoiqu’il arrive chez nous, nous savons vous proposer de la qualité et du 100% français.

Commentaires

Julien, le 26/09/2016

C'est une très bonne initiative, il faut que cela se poursuive tous les ans !

Ajouter un commentaire