Le salon Viva Tech 2018

Publié le 01/06/2018

  • 0

Entre le 24 et le 26 mai 2018, Porte de Versailles à Paris, s’est tenu le salon qui regroupe la crème de la tech. Durant ces 3 jours, il était donc possible de découvrir les startups qui vont probablement révolutionner le monde de demain.
Et la place au made in France était bien entendu au cœur des préoccupations.

Un rendez-vous annuel très demandé

Depuis 3 ans maintenant, l’innovation a son salon à Paris.
Organisé par le journal Les Échos et Publicis, cet événement propose de réunir les grands et petits acteurs de la tech et de l’économie numérique de France, mais aussi du monde entier.
Principalement destiné aux professionnels (cadres, startups, investisseurs), Viva Technology 2018 — ou Viva Tech si vous êtes dans un esprit disruptif — a ouvert aussi ses portes aux étudiants et aux enseignants.
Pour le grand public, la journée à ne pas manquer était le 26 mai uniquement.

Viva Tech 2018 était l’occasion, pour tous les amateurs de technologie, d’échanger avec des intervenants professionnels du secteur, de découvrir des produits innovants en avant-première.
C’était aussi l’occasion de participer à diverses animations comme un escape game géant, un tournoi d’e-sport, l’expérience de la réalité virtuelle, assister à des combats de robots, etc.

Viva Tech 2018 était aussi le lieu pour découvrir la plateforme Talent Connect qui référence des milliers de propositions d’offres d’emploi de diverses startups et de grandes entreprises internationales.

Alors que les deux sessions précédentes avaient attiré environ 68 000 visiteurs, l’édition de 2018 a attiré plus de 80 000 visiteurs. C’est véritablement le grand rendez-vous international de l’innovation et des startups.
Une centaine de nations y étaient représentées – Afrique du Sud, Maroc, Tunisie, Nigéria pour l’Afrique notamment – afin de démontrer l’émergence d’un vivier d’entrepreneur de tous horizons.

Un rendez-vous « so frenchy »

Avec Viva Tech 2018, Paris est devenue la capitale du numérique. On peut raisonnablement parler de cet événement comme du « CES français ».

De la réalité virtuelle, des objets connectés ou des robots, ce rendez-vous made in France montre qu’il existe énormément de talents en France qui travaillent à faire valoir le savoir-faire français, au même titre que les startups et les grands groupes internationaux comme Google, IBM, Facebook, Microsoft ou Uber présents également sur la scène Viva Tech 2018.

À ce titre, c’est le président Emmanuel Macron qui a le souhait de concurrencer le célèbre CES de Las Vegas avec une version européenne de grande qualité.
Pour le président français, le pays a besoin de faire émerger des startups sur son territoire.
Le secrétaire d’État du Numérique, M. Mounir Mahjoubi, a également exprimé son point de vue en précisant que le paysage français connaît actuellement une vraie mutation innovante et qu’il faut la mettre en valeur.

À l’heure de l’application de la réglementation RGPD, de nombreux engagements ont été pris par les professionnels et le grand public a pu, quant à lui, découvrir ce qui dessinera notre futur au quotidien.
Un virage numérique qui s’est tenu au Viva tech 2018 en France, à Paris. Cocorico !

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire