Le coton Oeko-Tex standard 100

Publié le 16/05/2019

  • 0

Afin de certifier un textile au niveau de toutes les étapes de traitement ainsi que des matériaux choisis, le label Oeko-Tex propose le standard 100 pour le coton.
Mais qu’est-ce que cela regroupe ? Quels sont les critères d’exigence ?

Fonctionnement du Oeko-Tex standard 100

Créé en 1992, la norme Oeko-Tex permet de contrôler la qualité d’un vêtement en s’assurant, notamment, qu’il n’y a aucune trace de produit nocif pour notre santé.
C’est un repère aujourd’hui que les consommateurs ont repéré durant leurs achats.

Ce label fonctionne avec de nombreux articles comme les fils, les tissus et tricots, les accessoires de couture (boutons, fermetures Éclair), les articles de confection, le linge de maison et les vêtements.

Certains vêtements, même ceux qui sont en coton soi-disant, contiennent parfois des substances toxiques comme le bisphénol A, des pesticides, des perturbateurs endocriniens, les métaux lourds ou encore des phtalates que l’on rencontre régulièrement dans l’univers du textile.

Aujourd’hui, le consommateur est de plus en plus sensibilisé à cette problématique des produits toxiques intégrés lors de la confection de nos vêtements.
Le traçage est un peu plus clair depuis quelques années, mais les efforts doivent se poursuivre dans ce sens.
Avec le standard 100 de Oeko-Tex, vous êtes mieux averti.
Dorénavant, il est possible d’être assuré, avec le label, que votre jean préféré n’est pas cousu avec du fil qui provient d’Indonésie, avec des boutons fabriqués en Chine et un tissu teint au Pakistan pour être emballé en Turquie.

Avec Oeko-Tex standard 100, le coton est soumis à un cahier des charges strict.
Celui-ci s’adresse :

  • Aux consommateurs que nous sommes et qui désirent consommer de manière durable
  • Aux fabricants soucieux d’une vraie maitrise de leur chaine de production.

Les critères d’exigences du standard 100 by Oeko-Tex

Oeko-Tex souhaite devenir la référence et un repère pour les consommateurs responsables. Ainsi, le vœu de la marque est de garantir que le produit en coton n’est pas nocif pour la santé et qu’il ne risque pas d’entrainer des conséquences sur la peau des utilisateurs.

Pour aller dans ce sens et mener sa mission à bien, Oeko-Tex soigne son standard 100 - 100 étant le nombre de contrôles effectués pour tester plus de 300 substances — en prenant en compte plusieurs critères d’exigence :

  • Des réglementations légales concernant de produits nocifs comme le cadmium, le nickel, le formaldéhyde ou encore les colorants azoïques ;
  • Une attention accrue concernant plusieurs produits nocifs pour notre santé, même si la loi française ne les réglemente pas encore ;
  • Une prescription à la lettre des annexes XVII et XIV de l’ordonnance européenne relative aux produits chimiques REACh (règlement européen n° 1907/2006 entré en vigueur en 2007 pour sécuriser la fabrication et l’utilisation des substances chimiques dans l’industrie européenne).
  • Des exigences par rapport au Consumer Product Safety Improvment Act (CPSIA) relatif à la présence de plomb.

Le label Oeko-Tex standard 100 participe ainsi à une plus grande sécurité du produit pour le consommateur. Travaillant auprès de 10 000 fabricants dans le monde, des marques de renom (Petit Bateau, Chantelle, Princesse Tam-Tam, etc.), Oeko-Tex standard 100 est aujourd’hui présent dans 100 pays.

Avec des vérifications, des contrôles et des audits réguliers, Oeko-Tex est aujourd’hui le 1er label qui vise à garantir l’exemption de produits nocifs dans les produits.

Article publié dans : Les articles à la une

Partager cet article

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire