Arnaud Montebourg et le Made in France

Publié le 09/02/2016

  • 0
Retiré de la vie politique depuis 2014, Arnaud Montebourg reste associé avec le grand retour du "made in France". Ministre de l'Économie, du Redressement productif et du Numérique sous le gouvernement de Manuel Valls, il quitte ses fonctions en raison de profonds désaccords sur la politique menée. Il se lance alors dans la création d'entreprise, toujours passionné par la mise en valeur de la fabrication française.


Son action et ses motivations

Arnaud Montebourg a intégré l'équipe du Premier ministre Jean-Marc Ayrault en 2012 et a été chargé de diriger le nouveau ministère du Redressement productif. Clairement opposé à la mondialisation, il a tenté de sauver de célèbres sites en difficulté comme Florange ou Alstom. Il s'activera tout au long de son mandat à défendre le "fabriqué en France" et la relocalisation de la production. Il est aussi partisan de la nationalisation partielle pendant une durée déterminée des grandes entreprises en situation difficile. Son énergie à défendre ses convictions aura cependant réussi à résoudre certains dossiers épineux.


Renaissance de la mention "fabriqué en France"

Arnaud Montebourg a dépensé beaucoup d'énergie pour relancer l'image de la fabrication française en réalisant de nombreuses manifestations et colloques mettant en valeur la créativité et l'inventivité des entrepreneurs. Cette action a eu pour conséquence positive de redynamiser l'image de l'industrie française.

Ayant quitté le gouvernement de Valls et reprit sa liberté, il se lance un défi et intègre une formation accélérée au management dans une école réputée. Cet enseignement lui permettra de devenir vice-président d'une enseigne d'ameublement et de créer la société "Les équipes du made in France".


Ses objectifs

Sa nouvelle vie d'entrepreneur lui fait prendre conscience du décalage entre l'immobilisme de la politique et le pragmatisme économique. Il s'associe au député centriste Yves Jégo et créer l'association "Vive la France" qui a pour but de mettre en valeur toute la technicité de la fabrication française et de regrouper les entreprises ayant le label "Origine France garantie". Soutenant la cause du patriotisme économique, ils sont convaincus qu'un renouveau est possible. Le t-shirt made in France sera peut-être un peu plus cher mais d'une qualité supérieure.


L'avenir de la fabrication française

Devant faire face à une mondialisation impitoyable, l'économie française devra se démarquer par la qualité et la renommée de ses produits. Le polo Lacoste et son petit crocodile en sont un illustre exemple. Connue dans le monde entier, cette marque a pourtant été lancée dans les années 1930 et a su devenir un emblème mythique du bon goût jusqu'à nos jours. Simple et pourtant révolutionnaire dans sa conception, le polo Lacoste continue d'évoluer en proposant de nouvelles variantes de sa célèbre création. Le t-shirt made in France n'est peut-être pas un rêve.

L'impulsion créée par Arnaud Montebourg n'est certainement que le début d'une prise de conscience collective. Le mouvement enclenché est bien parti pour progresser et fédérer d'autres acteurs de l'économie française.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire