Histoire du tote bag

Publié le 07/02/2019

  • 0

L’histoire du tote bag est relativement récente, mais son développement est tel que l’on a l’impression que ce sac fourre-tout existe depuis toujours, n’est-ce pas ? Pouvant être personnalisé, simple, écologique, ce cher cabas en coton est aujourd’hui une icône des temps modernes.
Retour sur un sac vraiment pas comme les autres.

Les origines

Avant toute chose, savez-vous d’où vient le nom de tote bag ?
C’est un mot anglais qui provient du verbe « to tote » (trimbaler). Alors qu’en allemand, le sac que l’on propose à la caisse de supermarchés se dit « Tüte », il devient en France le tote bag, le sac fourre-tout.
Ce rectangle en toile de coton est, en règle générale, d’un grand format, entre celui d’une page A4 et celui d’une page A3.
Depuis toujours, le tote bag ne se ferme pas. Il dispose d’une poignée relativement grande de chaque côté.

C’est au début du XXe siècle que le tote bag fait son apparition, plus précisément chez les postiers britanniques ainsi que chez les « paper boys » américains qui portaient alors des musettes en bandoulière pour transporter le courrier.
Ces sacs étaient plus légers plus résistants que les sacoches en cuir traditionnelles, ils sont rapidement devenus un accessoire indispensable et fonctionnel.

Non seulement les facteurs et postiers les utilisaient pour porter les colis et lettres, mais ils apportaient surtout une vraie facilité pour les sortir du sac.

Les années 40 à la fin des années 70

Jane Birkin
Vers les années 40 et 50, les livreurs de journaux et crieurs utilisèrent ce genre de sacs, autant en Amérique qu’en Europe. On appelait alors ces professionnels les « newsboys bags » en référence à leur sac ouvert typique qui ne les quittait jamais.

En 1944, l’engouement aux États-Unis est tel que le magasin LL Bean décide de fournir un tote bag à chacun de ses clients. Dès lors, les ménagères de l’après-guerre vont commencer à faire leurs courses alimentaires avec ledit tote bag, faisant de celui-ci un véritable concurrent du sac classique des marchés et supermarchés.

Mais alors, le tote bag ne se portait toujours pas sur l’épaule. Et c’est l’actrice anglaise et chanteuse Jane Birkin qui débarqua chez nous avec un sac en osier au bout du bras dans lequel elle avait rangé son porte-monnaie et son maquillant. Elle démontrait que l’on pouvait alors transporter ce que l’on voulait dans un sac.
On estime que cette image popularisa l’idée et que celle-ci se répandit très rapidement dans les cercles de la mode notamment.
L’époque du tote bag tel que l’on connaît aujourd’hui commençait alors.

Depuis les années 80 jusqu’à maintenant

Depuis le début des années 80, le tote bag connut une popularité croissante qui ne s’est jamais démentie jusqu’à aujourd’hui.
Après la création des premiers sacs réutilisables pour une utilisation purement fonctionnelle (faire ses courses), le sac tote bag s’invita sur les podiums de la mode.

tote bag marraineDans les années 2000, Berlin est « the place to be » et c’est naturellement là-bas que les créateurs reprennent l’idée de sac cabas pour l’utiliser comme un cabas promotionnel.
Alors que le t-shirt avait acquis cette dimension de vecteur de communication, le tote bag devenait pour les marques un nouveau moyen de partir à la conquête des (futurs) clients.
Avec un tote bag, non seulement on offre un produit utile et pratique qui ne coûte pas cher, mais on peut également y mettre toutes ses affaires.

À l’ère du numérique et d’Internet, l’émancipation explose ; les imprimantes numériques spécialisées dans le textile permettent de sérigraphier les tote bag et de les personnaliser à volonté.

Aujourd’hui, l’offre en tote bag est considérable, on en trouve partout (magasins, boutiques, musées, associations). Qu’il soit bicolore, avec ou sans poche, en microfibre, en quadrichromie, en lin ou en coton, le tote bag est entré dans notre quotidien et compte bien y rester pour longtemps.

À noter : aujourd’hui, le tote bag classique est un sac en tissu résistant de 42 x 38 cm en moyenne avec une contenance de 10 L environ.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire